Passage éclair à Lille

Publié le par Chouquette

Aujourd'hui, je me suis rendue à Lille pour un entretien. J'avais décidé de venir un peu plus tôt pour déjeuner des moules miam ça faisait longtemps et je déteste Chez Léon donc là aux pays des moules et de la bière je me devais :)

 

Le serveur était d'une gentillesse et super serviable c'était impressionnant ! En plus il était très mignon, une trentaine avancé mais charmant ;)

 

Tout avait plutôt bien commencé .... Puis je me rends à cette entreprise à Marcq en Baroeul (je sais pas trop comment ça se prononce ... 15 minutes en tram du centre de Lille. Puis là, le recruteur me reçoit et on démarre l'entretien. Il me dit d'expliquer mon parcours ainsi que ma situation de famille. Sur ce dernier point j'ai absolument rien répondu, à moins qu'il souhaite embaucher ma famille ça ne le regarde absolument pas.

 

Il n'a pas mon CV, ne prends pas la peine de le récupérer sur son mail. Il baille copieusement et regarde l'heure sur le téléphone. Il me coupe la parole sans arrêt et me fait aller vite, genre un peu tu me saoules. J'ai trouvé cette attitude blessante et pourtant je suis pas du genre à me laisser faire mais il m'a mise mal à l'aise. J'ai senti que mes réponses étaient pas celles attendues, il cherche un formateur / concepteur de programme pédagogique. Or je ne suis pas du tout formatrice. Bref au ton que prend l'entretien le malaise qui s'installe j'ai décidé de laisser courrir. Moins de 40 minutes plus tard je faisais le chemin inverse en me demandant pourquoi on m'avait fait venir de Paris pour ça !

 

Je voulais rester l'aprem, puis le coeur n'y étant plus je suis rentrée, avec quelques larmes sur le retour. Et aussi un joli ronflement qui me réveilla, heureusement le passager à mes côtés à fait la meme chose 10 minutes plus tard, je suis sure que c'était pour pas que je me sente seule :)

 

Mes copines m'ont soutenues toute la journée sur Facebook et ont été aussi déçues que moi. L'une d'entre elles, m'a dit la situation était humiliante. Je crois que c'est le mot juste, se sentir humilier, déstabiliser, pourquoi ? Dans quel but ?

 

J'avoues que l'idée de déménager à Lille me plaisait bien, car la vie y est sans nul doute moins stressante, et au vue des prix moins chères.

 

Le guichetier SNCF était très gentil et m'a souhaité un bon retour. Je dois avoir une tête de parisienne lol

 

Ce soir, je me sens tristoune, je crois que j'ai besoin de changer d'air, j'étouffe....

 


Choukette mode La Loose !

Publié dans Tranche2vie

Commenter cet article

Patricia 03/08/2010 14:13


Alors.....changement d'air.....si le coeur t'en dit, tu te trouves un billet, tu me rejoins et on rentre fin aout ensemble! au programme discussion entre filles, plage, miam miam et ballades.
Pour ce qui est de ce triste con, je reste toujours pantoise de voir à quel point certains recruteurs n'ont nullement le profil du poste.
Pourquoi une attitude aussi blessante? Aucune explication, si ce n'est que bien souvent j'entends dire que la personne en face ne leur donnant pas l'impression d'être la bonne, ils ont cette
attitude de merde qui consiste à laisser l autre mal à l aise car eux ne savent tout simplement pas dire : désolée mais aux vues de vitre profil il me semble que cela ne colle pas.
Ne t inquiète pas!
Je ne suis pas douée en amour, mais niveaux taf je connais tous les filons et crois moi, je peux t aider à apprendre à passer ces barrières et leur donner envie de t embaucher.
Si tu ne viens pas, en septembre on se verra et je te ferais après une petite découverte des sessions de coaching spécial pour décrocher le boulot de tes rêves! Voilà à quoi servent les
connaissances....s'entraider!
Je t'embrasse fort et surtout ne laissa jamais un recruteur t'humilier! La prochaine fois autant balancer en le regardant droit dans les yeux et avec une voix si douce qu'est la tienne " excusez
moi mais aux vues de votre comportement je préfère mettre un terme à notre entretien, et cela malgré le fait que je pense malheureusement être la personne idéale pour le poste que vous proposiez.
je vous souhaite bonne chance.".....


Chouquette 04/08/2010 20:53



Bon bah ça me semble bien parti pour le changement d'air ;)


Franchement je bosse en RH et parfois je me dis comment ce type de gars a un job ? Il était impoli, et humiliant. Tjs à me couper la parole et me dire : Et après ? Je n'avais pas même fini de
décrire mes missions.


Au moins il ne m'a pas donné envie de travailler avec lui c'est certain ! D'habitude je l'aurais envoyé gentiment mais surement sur les roses. Sauf que là, j'avais 3 heures de sommeil, j'étais en
pleine cogitation et surtout j'avais une grosse envie de réussir cet entretien. Du coup, la pression que je mettais mise m'a empêché d'être moi, en PNL on dit que j'ai adopté la position d'enfant
soumis. J'arrivais pas à prendre mon côté rebelle ou encore simplement agir en adulte posé.


Certaines personnes font ressortir en nous certains profils, et là j'ai pas su. Je crois que j'ai été choqué qu'on fasse venir un candidat à plus de 300 bornes pour le traiter ainsi. Lorsque je
fais passer des entretiens si le candidat ne correspond pas à ma recherche je le dis assez rapidement et donne des explications. Mais là j'ai une heure d'entretien par téléphone déjà donc y a un
problème dans leur méthode.



D'habitude je me sens à l'aise et je n'ai pas peur d'aller en entretien. D'ailleurs, j'avais pas peur juste envie que ça marche parce que la ville de Lille et un déménagement me tentait bien. Du
coup, ça m'a mis le moral dans les chaussettes depuis ... Vivement les vacances ;)