Les valeurs

Publié le par Chouquette

Je crois être quelqu'un de très très vieux jeu car j'ai certaines valeurs qui me sont chères. Tout d'abord, le respect, je ne peux passer outre ce premier point. Il est important pour moi que les personnes qui m'entourent soient respectueuses que ce soit dans la tonalité, dans le choix des mots mais aussi dans l'attitude. Certains comportements vulgaire à soit sont à l'antipode de ce que je suis, et surtout que je garde en tête "Ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse".

 

Ensuite il y a l'écoute et c'est aussi très important. Savoir écouter devient une qualité rare, dans une société où on nous pousse sans cesse à être focaliser sur l'individu, sur soi et non sur la communauté. Les personnes qui ne vous posent aucunes questions, ou qui n'écoutent pas la réponse, ne sont pour moi pas intéressantes. Je préfère dans ce cas un long monologue avec mon chat ça me fait le même effet. Comment vouloir qu'on s'intéresse à soi si on prend pas le temps d'écouter les autres ? Le "Moi je" constament est en fait rédibitoire.

 

Si je rencontre quelqu'un qui n'a pas au minimum c'est deux choses, alors je ne fais aucun effort. Cela ne servira à rien de tenter une amitié ou même une relation de pote. Parce que les gens ne changent pas fondamentalement, ils prennent peut être conscience et font attention un temps mais ça ne dure jamais.

 

Je sais ou je vais et je sais que ces deux choses sont les valeurs les plus importantes à mes yeux (euh y en a d'auters hein). Jouer à être la copine qui écoute en permanence parce qu'on veut aider, c'est bien mais s'il n'y a pas de retour dans les mots de l'autre ce n'est que de l'énergie gaspillée.

 

Cet été, je me suis rendue compte que je n'avais pas envie de faire semblant. Je n'ai plus envie de perdre mon temps quand dès le départ, je sens une relation foireuse parce que deux personnes étant à l'opposées et ne partageant pas ces valeurs ne peuvent aller plus loin. Ce n'est nullement une question de différence mais bien une question de fondamentaux. Réellement, je ne ferais pas à autrui ce que je ne veux pas qu'on me fasse, est quelque chose qui compte dans la manière d'intéragir avec l'autre. Se remettre en question c'est bien, mais encore faut-il que les mots de l'autre soient à mes yeux pertinents. On prend en considération ce que des gens prochent nous disent et pas de la part d'inconnu qui ne vous connaisse pas. Savoir faire attention à cela est important, tout n'est pas à écouter et à prendre en compte, surtout si la personne est à 1000 lieux de vous ressembler car justement les valeurs et les attentes sont différentes.

 

Je n'ai pas de famille donc mes amis et les personnes m'entourant je les choisis. N'en déplaise mais c'est ainsi, je suis sans doute dure dans mes propos mais tourner autour du pot n'est pas mon genre. Faire croire à l'autre qu'on l'apprécie quand ce n'est pas le cas, ne fait pas partie de mes pratiques. Si je sens une relation nuisible à terme, je fuis !

 

 

Choukette mode réflexion

 

 

Publié dans Tranche2vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article