Au Tribunal

Publié le par Chouquette

Suite à mes problèmes de logement et notamment la fenêtre infiltrée de ma chambre, j'ai lancée une procédure d'injonction contre mon bailleur.

 

Hier, il s'agissait de l'audience pour les dommages et intérêts. Sauf que ... Dans l'ordonnance d'injonction, le Tribunal leur ordonne de changer la fenêtre, en fait lundi dernier le 7, ils ont installés une fenêtre dans la fenêtre. Voyez par vous même car la Présidente du Tribunal a été interpellée sur le fait que ce soit possible.

 

logissocial 002

 

Mais du coup, toute l'ancienne fenêtre cramoisie est toujours là, ainsi que le mur infiltré et oui l'eau ne s'est pas arrêtée au bord de la fenêtre. J'essaye depuis une semaine de joindre mon bailleur pour savoir quand la réparation sera enclenchée et évidement, encore un long silence.

 

Du coup mon affaire est renvoyée au mois de novembre et je dois envoyer un courrier avec photos et explication au bailleur et au Tribunal. Non je ne lacherais donc pas l'affaire même si c'était un grand moment d'angoisse hier.

 

Tous ces avocats en tenue noir, une salle immense et froide, des affaires appelées et 3 juges qui vous scrutent du regard. Par contre, il suffit de regarder par terre les chaussures des avocats, claquette et converse pour se rappeler qu'il s'agit aussi de Monsieur et Madame tout le monde.

 

Une amie procureur m'avait donné quelques conseils bien avisés sur le sujet et sur la manière de procéder. J'ai donc mis en pratique et j'ai défendu mon affaire devant une jeune avocate sure d'elle quoique un peu bêbette. Sans expérience en menuiserie elle affirmait qu'il était impossible d'installer une fenêtre dans une fenêtre.

 

Bon maintenant je dois préparer la suite de mon dossier et cette fois ça va chauffer. En tout cas, je suis épatée de voir que mon bailleur paye un avocat au moins 500 euros pour simplement une demande de dommage d'un montant de 200 euros alors qu'ils n'ont aucunes preuves dans leur dossier.

 


 

Choukette qui ne se laissera jamais faire :)

Publié dans Tranche2vie

Commenter cet article